Les examens

Après les symptômes, le bilan

Les pathologies responsables des troubles du sommeil sont nombreuses. Si les symptômes dont souffrent les patients n’ont rien de spécifiques, somnolence, sommeil agité, maux de tête le matin au réveil, irritabilité, troubles de concentration, lassitude ou encore dépression, les maladies à l’origine de ces troubles sont très différentes, tout autant que la prise en charge pour les traiter. Le bilan du sommeil est donc indispensable pour permettre de préciser la pathologie en cause et le traitement à mettre en œuvre.

Ce bilan consiste avant tout en un interrogatoire détaillé. Mais ceci est insuffisant pour poser un diagnostic certain et impose donc, dans la grande majorité des cas, un enregistrement de nuit dont l’hospitalisation n’est pas obligatoire. Plusieurs appareils sont à notre disposition ayant chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

La polygraphie ventilatoire nocturne

Elle consiste à enregistrer durant une nuit de sommeil des signaux cardiaques et respiratoires.

Les capteurs sont simplement collés sur la peau, ce qui est totalement indolore. Elle a l’avantage de pouvoir être réalisée au domicile du patient, évitant de ce fait toute hospitalisation. En fonction du modèle de l’appareil, les capteurs enregistrent durant la nuit :

La polysomnographie nocturne

Occasionnellement, la polygraphie ventilatoire nocturne n’est pas suffisante, soit pour porter le diagnostic, soit pour analyser les conséquences des troubles nocturnes sur l’activité cérébrale durant le sommeil. La polysomnographie nocturne est alors proposée. Des capteurs installés sur le cuir chevelu et le visage viennent alors compléter ceux de la polygraphie ventilatoire nocturne, permettant de déterminer les différents stades de sommeil en analysant :

L’hospitalisation sur une nuit est souhaitable afin d’éviter la perte de certains signaux et donc, le risque d’être obligé de reprogrammer l’examen.

Les examens de jour

Très rarement, la somnolence que subit le patient doit être mieux analysée qu’un simple interrogatoire. Des tests de jour sont alors proposés avec un principe similaire de capteurs et d’enregistrements de signaux. Il peut s’agir de tests itératifs de latence d’endormissement, de tests de maintien d’éveil ou encore d’actimètrie. Mais ils sont réservés à des cas très particuliers. L’hospitalisation a lieu alors sur 24 heures.

Quelque-soit l’examen choisi, à l’issu du bilan, la pathologie à l’origine des troubles du sommeil est déterminée. Un traitement adapté peut alors être proposé au patient, sans nécessité d’hospitalisation pour sa mise en œuvre.

pathologies le ronflement
Les pathologies

Le ronflement
Certains ronflements sont parfois extrêmement sonores, jusqu’à 100 décibels. Le bruit d’un camion qui passe ! Ils constituent alors, pour le conjoint, une source d’inconfort, voire de perturbation importante du sommeil.
pathologies apnees du sommeil
Les pathologies

Le syndrome d'apnées
du sommeil
Il s’agit de véritables « arrêts respiratoires » de quelques secondes survenant dans l’arrière gorge au moment de la respiration et de façon répétée au cours de la nuit.
pathologies l'insomnie
Les pathologies

L'insomnie
Si l’insomnie primaire existe et nécessite une prise en charge spécifique, il est important de savoir que « l’insomnie symptôme » masque souvent des troubles du sommeil organiques.
pathologies sommeil et conduite
Les pathologies

Sommeil &
conduite
20% des accidents de la route relèvent d’une somnolence au volant. Un arrêté paru au Journal Officiel du 28 décembre 2005 contre indique la conduite automobile chez tout sujet souffrant de trouble…
pathologies le sommeil et la menopause
Les pathologies

Sommeil &
la ménopause
La fin des cycles menstruels chez la femme est très souvent synonyme de perturbations significatives de la qualité du sommeil. Les patientes, par méconnaissance de la pathologie, ne l’abordent pas…
pathologies jambes sans repos
Les pathologies

Le syndrôme des
jambes sans repos
Appelé aussi « impatiences », le syndrome des jambes sans repos est un syndrome neurologique. Il se manifeste par des sensations désagréables parfois douloureuses, ressenties dans les pieds, dans les jambes ou…
pathologies le sommeil des seniors
Les pathologies

Sommeil
des séniors
S’il est vrai que les éveils durant le sommeil sont plus fréquents en vieillissant et que les périodes de sommeil lent profond diminuent avec l’âge, l’usage des somnifères est loin d’être indispensable.
pathologies sommeil et grossesse
Les pathologies

Sommeil & grossesse
La grossesse occasionne des modifications physiologiques et hormonales pas toujours sans conséquence pour la future maman et le fœtus. Le sommeil, pourtant fondamental durant cette période, n’est pas épargné.
pathologies interrogation


Fatigue, somnolence, ronflement, excès de poids, diabète, hypertension artérielle, dépression, maladies cardiaques…
Réagissez vite !
Vous souffrez peut-être d’apnées du sommeil.